mercredi 30 mai 2012

Le patrimoine de François Hollande s'élève à 1,20 million d'euros, où est le reste ?

Comme beaucoup de français j'ai pu lire la publication officielle du patrimoine du nouveau président François Hollande. Le président normal, qui a une vie normale et pas de gros patrimoine. Un français normal veut on nous faire croire. Et vraiment j'ai du mal à croire qu'après autant d'années de mandats politiques, François Hollande ait si peu de patrimoine. Il serait bien le seul. Car normalement étant donné les postes qu'il a occupé et les mandats politiques, il a eu des revenus très conséquents.

Soit il est super dépensier et ne sait pas gérer ses revenus, et compte tenu de son nouveau poste de président c'est inquiétant de gérer aussi mal ses dépenses personnelles quand on doit gérer un pays, soit tout son  patrimoine a été soigneusement "arrangé" avant les élections afin que n'apparaissent que si peu de choses. Dans un cas comme dans l'autre, c'est grave.

Je me suis donc livrée à une petite analyse à la louche pour comprendre.

On nous dit  que le patrimoine de François Hollande s'élève à 1,20 million d'euros.

dont :

Immobilier : 3 logements pour une valeur de 1,17 million d'euros
Valeurs mobilières : 0 euro
Assurances-vie : 3 550 euros
Comptes courants : 8 259,58 euros
Meubles : 15 000 euros
Objets d'art : 0 euro
Véhicules : 0 euro
Fonds de commerce : 0 euro

déjà 15 000 euros de meubles : j'ai du mal à croire qu'en 40 ans de vie d'adulte, monsieur Hollande ne possède pas plus de 15 000 euros de mobilier pour meubler 3 logements (une maison à Mougins, les appartements à Cannes étant loués) + les logements qu'il devait bien avoir sur Paris et à Tulle. Même en allant chez Ikéa, on arrive à plus.

Aucun logement n'apparait à Paris et à Tulle dans cette publication de patrimoine mais il devait bien se loger, il ne couchait pas dans un camping car tout de même ... et ne pas avoir de logement à Tulle depuis le temps qu'il y est maire et député......on voudrait nous faire croire qu'en 40 années de vie d'adulte monsieur Hollande n'aurait jamais acheté de logement à Paris ou à Tulle pour y vivre au quotidien ?
N'importe quel français dès qu'il le peut, prend un crédit pour accéder à la propriété et ne pas avoir à payer un loyer toute sa vie. D'autant que les députés ont accès à des prêts à taux très préférentiels !

Revenus de monsieur Hollande en tant que maire de Tulle et député (base traitements de juillet 2010)

Traitement brut mensuel de maire: 2 740,95 €
+ Traitement mensuel de député : 7 100,15 € brut par mois (pendant 20 ans ...), 
+ avantages en nature : 6412 euros par mois de frais de réprésentation qui vont direct dans la poche étant donné que tous les frais sont pris en charge
+ train : gratuit en 1ère classe
+ avion : 40 vols gratuits par an
+ taxis parisiens : gratuit
+ voiture de fonction avec chauffeur

+ lignes téléphoniques et courrier
+ repas au restaurant de luxe de l'Assemblée Nationale à seulement à 7 euros !
+ Allocation d'aide au retour à l'emploi pendant 3 ans après le mandat

Le député n'a pas besoin de piocher dans sa cagnotte de 6412 euros pour payer ses frais de représentation puisque tout est pris en charge. C'est donc un bénéfice net dans la poche et non imposable ! Si monsieur Hollande a bien géré son compte et mis de côté les 6412 euros par mois pendant les 10 ans de mandat, ce fait 769 440 euros d'économie qu'il a pu placer et rien que sur cette prime de représentation .... et il n'aurait que 3550 euros d'assurance vie, pas d'autres placements, ... de qui se moque t'on ??

A tout celà s'ajoute bien sûr les salaires des postes successifs qu'il a occupé en parallèle de ses mandats politiques, en tant que directeur de cabinet de ministre (montant moyen 11 000 euros net par mois), auditeur à la Cour des comptes (salaire moyen 3552 euros net par mois), professeur d'économie, etc..

et en dehors de son mandat de député et de maire, il a aussi été président de Conseil Général ( 5 512,13 € brut par mois). A titre anecdotique, il a également été député européen pendant 5 mois en 1999 avec 12 255 euros par mois tout frais payés (repas, logement, trajets). Un intérim qui a tout de même permis de mettre 73 530 euros de côté en 5 mois.

A celà s'ajoute sa retraite de député, 3000 euros par mois pour deux mandats !

Calcul concernant les achats des 3 logements, juste les parts qu'il détient :
408 000 F + 630 000 F + 450 000 F = 1 488 000 F soit 226 829 euros
Uniquement avec sa prime de représentation de député, monsieur Hollande a gagné 769 440 euros en 2 mandats. Et il n'aurait pu investir que 226 829 euros en immobilier ???? où a t'il claqué le reste ?

 Et on voudrait nous faire croire qu'il n'a pas pu mettre plus d'argent de côté que cela en 40 ans ....

Vraiment on se moque des français !


Références :
http://www.journaldunet.com/economie/magazine/patrimoine-francois-hollande.shtml?utm_source=benchmail&utm_medium=mail&utm_campaign=ML384_E10223777&f_u=3028789
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/fiches_synthese/fiche_17.asp
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Hollande
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9mun%C3%A9ration_des_%C3%A9lus_politiques_en_France#D.C3.A9put.C3.A9_europ.C3.A9en
http://renedosiere.over-blog.com/article-les-remunerations-dans-les-cabinets-ministeriels-58558416.html
http://www.paperblog.fr/1550548/les-salaires-des-deputes-et-leurs-avantages/
http://www.politique.net/2008082101-le-salaire-des-deputes.htm
http://jocelyndetrait.blogspot.fr/2012/05/rappel-salaire-et-avantages-dun-depute.html
http://valentin.beziau-ump77.over-blog.com/pages/fran-ois-hollande-et-segolene-royal-pauvre-petite-fille-riche-5102757.html
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000025844022&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id






dimanche 27 mai 2012

Faisons connaissance avec notre nouvelle Ministre des affaires sociales

Un quatuor féminin

Le 16 mai 2012, Marisol TOURAINE a été nommée Ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le Gouvernement de Jean-Marc AYRAULT. Elle succède à Roselyne Bachelot-Narquin et à Xavier Bertrand.

Faisons connaissance avec notre nouvelle Ministre

Marisol Touraine a 59 ans. Elle est députée et présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire. Elle était chargée du pôle social de la campagne de François Hollande.
Membre de la commission des Affaires sociales sous la précédente législature, elle fut en première ligne pour contester le projet de réforme des retraites du gouvernement Fillon.

Dans l’équipe Hollande, c’est elle qui fut chargée de préparer le retour à la retraite à 60 ans pour les salariés ayant toutes leurs annuités.

Fille du sociologue Alain Touraine, co-auteur d’un livre avec Ségolène Royal en 2008, elle est diplômée de Normal Sup.

A l’Assemblée, elle siégeait aux côtés de Pierre Moscovici. Comme lui, elle soutenait Dominique Strauss-Kahn, avant de rallier François Hollande.




Le Quotidien du Médecin présente les 4 engagements de la ministre dans un article publié sur son site Internet.

Lundi 21 mai, TV Tours a rencontré Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, pour évoquer avec elle les missions qui sont les siennes au sein du gouvernement de Jean-Marc AYRAULT. Retrouvez cet échange dans la vidéo ci-dessous :




Suivre Marisol Touraine  :

http://www.marisoltouraine.fr/

https://www.facebook.com/mtouraine

Marisol surTwitter


Marisol Touraine est entourée de 3 ministres déléguées :

Michèle Delaunay  : Ministre déléguée aux Affaires sociales et à la Santé, chargée des Personnes âgées et de la dépendance.








http://www.michele-delaunay.net


Dominique Bertinotti  : Ministre déléguée aux Affaires sociales et à la Santé, chargée de la Famille. 









Marie-Arlette Carlotti : Ministre délégué aux Affaires sociales et à la Santé, chargé des Personnes handicapées.








http://www.macarlotti.com





Diffuser une brochure de repérage de l'autisme à tous les professionnels de la petite enfance






C'est souvent lors de la première année de maternelle que les symptômes d'autisme deviennent évidents. Non pas que l'enfant devient autiste à ce moment-là, il l'a toujours été mais quand les parents n'ont pas encore eu de diagnostic, ils n'ont pas encore pu mettre un nom sur le comportement étrange de leur enfant.

S'il est resté à la maison jusqu'à l'entrée en maternelle, la maman a pu s'accommoder du retard de développement de son enfant, de son hyperactivité ou à l'inverse de ce qu'on croit être une personnalité "d'enfant très sage". L'entourage répondant aux inquiétudes par les habituelles phrases "Ne t'inquiète pas il lui faut du temps, laisse le aller à son rythme, ça ira mieux en entrant à l'école, etc...". Mais ça ne va pas mieux en entrant à l'école, c'est même à ce moment-là que le cauchemar commence.

Notre fils Valentin, allait à la crèche pendant les 3 années qui ont précédé son entrée en maternelle. Les deux premières années, c'était un enfant sage, très sage, très calme, pas du tout turbulent. Nous étions fiers d'avoir un enfant si sage. Je voyais bien quand je passais un peu de temps dans les locaux de la crèche que les autres bébés du même âge s'appropriaient les jouets, grimpaient sur les modules "escalier/toboggans" quand mon bonhomme restait assis là à les regarder sans bouger. A table, ses camarades mangeaient tout seul et buvaient avec un gobelet quand Valentin buvait encore avec un biberon. Ils allaient aux toilettes quand Valentin portait encore des couches. Mais on me rassurait disant que chaque enfant avance à son rythme. La phrase que j'ai entendu le plus est : "il faut lui laisser du temps".

La dernière année de crèche a été plus problématique. C'est l'âge où les enfants commencent à entrer dans les interactions. Ils ne jouent plus en parallèle mais ensemble. Ils intègrent les codes de vie en groupe : se mettre en rang, se regrouper assis sagement autour de l'éducatrice pour écouter sans bouger une histoire, faire des rondes, rester assis sans bouger pour dessiner, obéir aux consignes, faire des jeux ensemble.... et c'est là que la rupture a été nette. Valentin était totalement en décalage et semblait ne pas comprendre ce qu'on attendait de lui. Il n'écoutait pas les histoires avec ses camarades, il ne se mettait pas en rang, il parlait quand tout le monde devait se taire et ne répondait rien ou une phrase qui n'avait rien à voir avec la question quand on lui posait une question. Il jouait de façon décalée avec les jouets et n'entrait pas dans les jeux qui demandaient des aptitudes sociales. Il menait sa vie en parallèle du groupe.

Mais bien qu'une crèche soit un environnement où évolue des professionnels de la petite enfance, personne n'a évoqué la possibilité que Valentin puisse être autiste. Face à ce comportement bizarre, l'équipe de la crèche m'a juste dit qu'il serait bon que je consulte un psychologue pour aider Valentin. Et nous en sommes restés là. De mon côté j'avais commencé à consulter la psychologue conseillée par le centre de PMI. Puis une autre conseillée par une maman. A chaque fois, on me disait d'attente, de lui laisser du temps.

L'été est passé et Valentin a fait sa rentrée en maternelle. Et c'est à ce moment-là que tout a basculé. Le décalage de Valentin est devenu énorme. Il y avait le groupe de tous les enfants de la classe et en parallèle Valentin qui ne répondait à aucune consigne, manifestait un comportement hyperactif hors de tout contrôle, ne rentrait dans aucune activité. On nous a très vite fait comprendre qu'il n'était pas possible de garder Valentin dans la classe que la maitresse ne pouvait pas s'occuper de lui.

Que ce soit pendant les 3 années de crèche et son entrée en maternelle, aucun des professionnels de la petite enfance n'a évoqué une probable piste d'autisme.

Toute cette période d'errance aurait été évitée si les professionnels de la petite enfance et les enseignants de primaire et particulièrement en maternelle, étaient informés des premiers signes de l'autisme.

Une réponse au manque d'information
Pour répondre à ce manque énorme d'information, avec l'aide d'associations, l'Académie de Lyon a créé une brochure à destination des enseignants, pour leur permettre de déceler les premiers signes de l'autisme et de guider ainsi les parents vers les professionnels qui pourront poser un diagnostic et mettre en place une prise en charge adaptée de l'enfant afin qu'il suive une scolarité plus sereine. Cette brochure contient également des conseils pour les enseignants afin de leur faire prendre conscience de l'importance de scolariser l'enfant autiste comme les autres enfants et au milieu de ses pairs et les stratégies à mettre en place pour cette scolarisation se passe bien.

Voir la brochure réalisée par le rectorat de Lyon

Voilà une excellente initiative qui devrait être généralisée à toute la France et à tous les secteurs de la petite enfance : écoles, crèche, PMI, Camps, service sociaux des mairies, centres de loisirs, service d'aide maternelle...


Profitons de cette année de Grande Cause Nationale pour demander à nos administrations locales de diffuser ce type de brochure !

vendredi 25 mai 2012

La psychanalyste Esthela Solano accuse les mères d'enfant autiste. Une vidéo révélée par l'Express !


Quand une psychanalyste rend les mères responsables de l'autisme

L'Express s'est procuré une séquence inédite du tournage du documentaire polémique Le Mur. Une psychanalyste y pointe la responsabilité des mères dans l'autisme de leur enfant.

Voir l'article et la vidéo  

Une séquence vidéo inédite, que L'Express s'est procuré éclaire sous un jour nouveau l'affaire du documentaire Le Mur, qui dénonce le traitement de l'autisme par la psychanalyse.

Le tribunal de grande instance de Lille a condamné, le 26 janvier dernier, la documentariste Sophie Robert à d'importants dommages et intérêts pour avoir, au cours du montage de son film, "dénaturé le sens des propos effectivement tenus" par trois des psychanalystes interviewés. La réalisatrice a fait appel de la décision.

Cette affaire s'inscrit dans un contexte plus global de remise en cause du rôle de la psychanalyse dans le suivi des enfants autistes. Cette approche, largement utilisée en France, a été désavouée le 8 mars par la Haute autorité de santé, qui a recommandé d'utiliser des méthodes alternatives, dites éducatives, pour traiter ce trouble précoce de la communication

Les parents d'enfants autistes subissent en France les délires des psychanalystes, qui refusent de faire évoluer leurs connaissances et appliquent des théories dépassées et inefficaces pour les personnes autistes.

Nous soutenons fortement la réalisatrice Sophie Robert qui a montré la réalité de ce scandale dans son documentaire "Le mur". Il est grand temps que cesse ces accusations des psychanalystes qui rendent coupables les mères de déclencher l'autisme de leur enfant à cause d'un soit disant manque d'amour.

Les psychanalystes affirment que nous mentons, qu'ils ont évolué et n'accusent plus les mères !

C'est faux et tous les parents d'enfants autistes qui se sont retrouvé en consultation dans le cabinet d'un psychiatre/psychanalyste, que ce soit dans un cabinet privé, à l'hôpital ou dans un CMPP ont entendu ces dicours culpabilisateurs.

La preuve dans cette vidéo révélée par l'Express qui montre bien que Sophie Robert n'a aucunement dénaturé les propos des psychanalystes dans son documentaire ! 

Pour vous mettre en appétit, voici un petit extrait des échanges entre la psychanalyste Esthela Solano et Sophie Robert dans la vidéo que l'Express révèle.

Sophie Robert :
"Il n'y a pas des mères d'enfant autiste qui adorent leur enfant ?"

Esthela Solano :
"Elle vont nous dire qu'elle adorent leur enfant mais vous pouvez vous apercevoir que l'enfant est en train d'exprimer quelque chose, et qu'elle est absolument absente, qu'elle n'entend pas. L'autisme de l'enfant c'est une conséquence d'un certain autisme de la mère à l'égard de l'enfant."

"Elle peuvent supporter un enfant qui hurle toute la journée, on n'entend pas, on fait commme si on n'entendait pas, et elles ne supportent pas un enfant qui dit "je veux pas " ou "je veux".
c'est à dire un enfant qui se détermine comme étant un sujet en dehors d'elles, différent d'elles-mêmes. "

Question de Sophie Robert : "Et pourquoi elles agissent comme çà ?"

Réponse de Mme Solano : "Par ce qu'il y a quelque chose qui ne fonctionnent pas chez elles."

Merci madame Solano !

Je ne sais pas ce que Madame Celano fume mais c'est de la bonne.... ca fait totalement délirer.... Franchement, il faut arrêter les conneries ! Et on confie nos enfants à ce genre de clown !! Il faut que cela cesse ! Les parents en ont marre. Nous voulons des professionnels sérieux et au fait des recherches scientifiques !

Voir l'article et la vidéo  

Comme beaucoup de maman en France, j’ai entendu ses discours culpabilisateurs dans les cabinets des psy que je venais consulter avec notre fils pour essayer d’obtenir des réponses :

« Je ne suis pas étonnée que votre fils ait un tel comportement c’est sa façon à lui de vous faire comprendre que vous devez lui donner de l’amour et vous consacrer à lui. Vous voulez faire carrière, faire des enfants mais vous ne vous en occupez pas et ensuite vous vous étonnez de leur comportement. »

Autre cabinet de psychologue, 1 semaine plus tard.

Après 30 mn d’interrogatoire en règle sur moi, mon enfance, ma famille, mes parents, ma vie etc… pendant que mon fils (3 ans) présent à la consultation errait en roue libre dans le cabinet de la psychologue sans que cette dernière ne s’y interresse, ni ne lui adresse la parole. Je m’étonne auprès de la psychologue qu’elle ne pose aucune question concernant notre fils et n’essaie même pas d’entrer en contact avec lui. D’ailleurs dans son cabinet il n’y a aucun jouet, livre ou accessoire éducatif pour les enfants. Juste tout un mur de beaux livres de philosophie et de psychologie et des oeuvres d’art sur des étagères.

Réponse de la psychologue :

« Ce n’est pas votre fils le problème, mais vous. Vous voyez bien son comportement pendant cette consultation. A aucun moment il n’est venu vers vous. Pour moi c’est très clair. Nous étions en conversation et votre attention était prise par mes questions. Votre enfant a enfin eu l’occasion de respirer de sortir de votre étouffement, de vivre sa vie. Vous devez accepter de le laisser vivre en dehors de vous. Si vous le souhaitez c’est un travail que nous pouvons faire ensemble, je peux vous aider. »

Ca m’a couté 500 francs en espèces (ben voyons), ca fait cher le délire. Je suis partie en colère et furieuse d’avoir gâché 500 francs et du temps pour entendre autant de conneries.

Il faut que cela cesse !



L'avion Impulse décolle et l'action Facebook s'effondre

Enfant différent, maman différente.

Le quotidien d'une maman d'enfant autiste ne peut se soustraire de la quête quotidienne d'informations, articles sur la recherche,  d'échanges d'expériences sur Internet avec les autres parents concernées et ... la lutte pour faire évoluer les mentalités, le regard des autres sur le handicap, faire progresser l'intégration à l'école, se battre pour faire reconnaitre nos droits auprès des administrations et ... se battre pour qu'enfin un jour les psychanalystes cessent de s'occuper de nos enfants !

Oui, je vois vos yeux (si, si, même pas internet, je vois votre visage perplexe...) ca fait beaucoup de missions pour une seule femme, si on ajoute, le boulot, les courses, le ménage, les devoirs des enfants, le gazon à tondre, la réunion de parents d'élèves, le RV chez le dentiste du grand, le RV avec le chirurgien pour la 2e opération du palais pour Rose, la cage du cochon d'inde à nettoyer, la déclaration d'impots à remplir, le repassage, la lessive à étendre, relancer le couvreur pour le devis du toit à réparer ...S T O P.... et si je trouve une minute j'irais bien faire un tour chez Jardiland, j'ai envie d'un nouveau rosier. Ah ben non, je vais attendre juin, on n'a plus de sous sur le compte en banque. Bref le quotidien d'une maman, jonché de bonnes et de mauvaises nouvelles, de grands moments et de petits moments pénibles toujours trop longs.


Voilà un bon grand moment vécu hier et un amusement. Je conserve un post entier pour mon coup de gueule.

L'avion solaire Impulse à décollé. J'adore !

J'ai regardé les images sur mon poste TV avec le même regard émerveillé de mon enfance lors des premiers pas sur la lune ! Un avion qui vole en n'utilisant que l'énergie du soleil, ca c'est vraiment super. Le prototype, de l'envergure d'un Airbus A340 (63,4 m) et du poids d'une voiture familiale moyenne (1.600 kg), a quitté la piste de décollage de Payerne à 08h24. Un trajet total d'environ 2000 km effectué sans une goutte de carburant. Ca fait 40 ans que j'attends un tel grand moment.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/24/97001-20120524FILWWW00422-l-avion-solaire-solar-impulse-a-decolle.php




L'action Facebook s'effondre. Ca m'amuse !

Les investisseurs attendaient de l'argent facile, il n'en est pour l’heure rien avec une action en chute de plus de 11%. Loin des 42 dollars des premiers instants... Morgan Stanley a placé, à l’image du Nasdaq, trop d’attente dans cette entrée en Bourse, pensant avoir l'affaire du siècle entre les mains. Le prix est trop élevé et les acheteurs ne répondent pas présents. Facebook va faire jurisprudence pour les prochaines entrées en Bourse en particulier celles liées à des entreprises technologiques et web. Certains observateurs parlent même d'un éclatement de la bulle des start-up web. Mais FAcebook est encore une jeune entreprise qui dispose tout de même de près d’1 milliard d’utilisateurs exposables à la publicité.

Il faut tout de même garder en tête l’exemple de l'entrée en Bourse d'Amazon en 1997,  ayant coulé sous son prix initial de 18 dollars avant de quadrupler son cours un an après pour attendre aujourd’hui 218 dollars pièce. «L'action du réseau social doit être un investissement de long terme car cette entreprise va encore évoluer», explique les analystes.

Voir l'article complet sur le web de 20minutes

Suivre l'action Facebook en live

mercredi 23 mai 2012

Ce que veulent les femmes


Ce que veulent les femmes

(Source sondage IFOP - Association Paroles de femmes)
20 Novembre 2011

Sur 1000 femmes interrogées, deux grandes priorités se détachent : L’égalité salariale avec à la clef des sanctions immédiates et plus fermes et une meilleure prise en charge des violences, allant de la prévention aux condamnations.

- La première priorité des femmes concerne l’égalité salariale à 84%. Tout âge confondu et quelque soit leur situation familiale et leurs situations géographiques.

- La seconde priorité concerne la création des lieux d’accueil pour les femmes précaires ou victimes de violences à 73%.

- La troisième priorité étant la création d’une aide spécifique pour les femmes ayant un enfant handicapé à 71%.

- Le changement de mots discriminatoires comme Mademoiselle, droits de l’homme…arrive à 10% seulement.

L’application immédiate des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale reste la mesure phare partagée par toutes les générations à 92% afin de lutter contre les inégalités et la précarité.

Voir l'article complet


Mes webs préférés




Plonk et Replonk : drôle et redrôle

Un peu d'humour avec Plonk & Replonk. Peut être avez vous vu comme moi ce couple Suisse étrange, Jacques et Hubert Froidevaux, dans l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Riquier sur France2 samedi dernier.


Nés dans les années 60, les Froidevaux ont crée en 1995 le collectif Plonk et Replonk (reconnu d'inutilité publique par eux-mêmes) qui s'est bâti une belle réputation grâce à ses cartes postales, ses affiches et ses autocollants assez ... étranges.

Voici quelques unes de leurs créations délirantes.











Vous pouvez découvrir l'ensemble de leur oeuvre sur leur web :

http://www.plonkreplonk.ch

J'adore !

lundi 21 mai 2012

Les élèves handicapés en Europe

Les élèves handicapés en Europe

Un rapport au Président de la République de juin 2011, réalisé par monsieur Paul Blanc, Sénateur des Pyrénnées Orientales, présente un bilan de l'application de la loi du 11 février 2005 qui a posé pour principe la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire. A la suite de la mise en œoeuvre de la loi, la mission constate une croissance importante du nombre d'enfants scolarisés (+33 % entre 2005 et 2010).

A la rentrée 2010, 201 388 enfants étaient ainsi scolarisés soit 50 000 de plus qu’à la rentrée 2005.

Dans ce rapport, le nombre d’enfants handicapés non scolarisés est évalué à 20 000 dont 5 000 restant à domicile.

Au total, en regroupant domicile et établissement, 20 000 enfants handicapés soumis à l’obligation scolaire seraient non scolarisés, les trois quarts étant cependant placés en établissements et bénéficiant du soutien d’un éducateur, les autres vivant avec leurs parents et étant pour l’essentiel en attente d’une solution. De son côté, l'Union européenne indiquent que plus de 10 millions d'enfants et adolescents sont en situation de handicap en Europe.

L'intégration est très développée dans les pays scandinaves où 95 % des enfants en situation de handicap sont intégrés en milieu ordinaire : depuis plus de trente ans, l'enfant handicapé a obligatoirement sa place dans l'école la plus proche de son domicile.

 L'intégration s'est beaucoup développée depuis les années 1990 dans les pays du sud de l'Europe, notamment en Italie. 

L'Italie occupe une place à part. Tous les enfants handicapés vont à l'école ordinaire. Le but visé n'est pas qu'ils apprennent forcément à lire et à écrire, mais qu'ils soient avec les autres. Sous la pression des parents d'enfants handicapés, une loi a permis la fermeture des écoles spécialisées en 1977. Cette fermeture s'est fait progressivement pour devenir définitive en 1980. Grâce à cette loi, tout enfant handicapé, et quel que soit son handicap, a le droit d'être scolarisé. L'école s'est organisée pour les recevoir : nombre d'élèves limité par classe, présence d'un enseignant spécialisé pour soutenir le professeur, auxiliaire de vie pour l'enfant déléguée par la commune si nécessaire, équipement informatique et nouvelles technologies fournis par l'État.

Au Portugal, 85 % des enfants handicapés vont à l'école ordinaire.

 Il n'y a pas d'approche globale en Allemagne où chaque région est responsable des structures éducatives. Les pratiques d'accueil à l'école se développent. Même si les approches sont diverses, les notions d'intégration, de projet individualisé, de respect du choix des familles sont partagées par la plupart des pays.

En Allemagne, le milieu spécialisé appartient à l’Education nationale ; situé hors du champ de la Santé, il se décline en écoles et non en centres de soins. 

Les différents traités européens affirment la nécessité de lutter contre l'exclusion des personnes handicapées sous toutes ses formes.

La France a ratifié la Convention internationale sur les droits de l'enfant qui dispose en son article 23 : « Les États parties reconnaissent que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie et facilitent leur participation active à la vie de la collectivité... Eu égard aux besoins particuliers des enfants handicapés, l'aide fournie... est conçue de telle sorte qu'ils aient effectivement accès à l'éducation, la formation... à la préparation à l'emploi... et bénéficient de ces services de façon propre à assurer une intégration sociale aussi complète que possible... » et en son article 28 : « Les États parties reconnaissent le droit de l'enfant à l'éducation... sur la base de l'égalité des chances... ».

Concernant la scolarité des enfants handicapés, la France n'a jamais respecté ses engagements auprès des français et ce quel que soir le parti politique au pouvoir.

Rappelons qu'en 2002, Autisme Europe a saisi le Comité européen des droits sociaux du Conseil de l'Europe d'une réclamation collective contre la France pour dénoncer la non prise en charge éducative des personnes autistes en France, faute d'intégration en classe ordinaire et le manque d'institutions éducatives adaptées.

Début 2004, la France a été condamnée par le Conseil de l'Europe pour violation par la France de ses obligations définies par la Charte Sociale européenne à l'égard des personnes autistes.

Lire le rapport complet de juin 2011

Tribunes Parlementaires Européennes, dossier "L'autisme Grance Cause Nationale 2012 - avril 2012


François Hollande répond à la Fnaseph

FRANÇOIS HOLLANDE pour un vrai métier d’accompagnant
Le référentiel sera construit avec les associations de parents


Sophie CLUZEL et Patrice FONDIN, présidente et vice-président de la FNASEPH* (fédération de familles pour le droit des jeunes handicapés à grandir en société) ont rencontré le jeudi 29 mars l’équipe de campagne de François Hollande.
Cet entretien s’inscrivait dans l’action engagée par la FNASEPH pour interroger les candidats à la présidentielle sur les propositions contenues dans la plate-forme élaborée le 25 janvier par la Fédération sur le parcours de formation des jeunes handicapés.

La FNASEPH note avec satisfaction un certain nombre d’engagements très positifs et une volonté de concertation. Elle attend cependant d’autres réponses concrètes dans les semaines à venir sur son programme de propositions.


UN SEUL STATUT D’ACCOMPAGNANT INDIVIDUEL POUR TOUS LES TEMPS DE VIE
  • Les enseignants seront formés à l’accueil des jeunes handicapés dès le début de leur carrière, au sein des Ecoles Supérieures de Professorat de l’Éducation des Universités. Ce « module » de formation au Handicap sera obligatoire, inscrit dans le cahier des charges et repris dans un nouveau référentiel métier des enseignants

  • La recherche dédiée au Handicap et à l’Éducation (Disability Studies) sera redynamisée.

  • La mise en place d'un véritable métier d'accompagnant des jeunes handicapés se fera dans un cadre statutaire spécifique (à déterminer). Le personnel sera formé avant sa prise de poste.

  • Surtout, l'équipe du candidat socialiste s'est engagée à co-construire et contractualiser ce référentiel avec les associations et en particulier avec la FNASEPH.
    Cet objectif est prioritaire. Sa mise en place aussi rapide que possible. L'engagement pour la rentrée scolaire 2012 est de tendre vers un seul statut d'accompagnant, en transformant les emplois aidés d'AVS actuels vers des emplois d'Assistants Éducation Auxiliaires de Vie Scolaire individuels.Il pourrait répondre aux besoins dans les différents temps de vie de l'enfant et du jeune qui trouveraient ainsi leur place dans la réforme des rythmes scolaires, dans la logique transversale de l'Agenda 22.
    • François HOLLANDE souhaite que l'AGEFIPH revienne sur sa décision de ne plus financer l'accompagnement vers l'emploi des étudiants handicapés.
    • Plus généralement, le handicap serait inclus dans un nouvel axe de décentralisation, contractualisé avec l’État, les collectivités territoriales et les associations. Celles-ci seraient mieux reconnues et associées en tant que corps intermédiaire expert.

      DES REPONSES SONT EN ATTENTE, MAIS LA FNASEPH SALUE UN SOUCI DE CONCERTATION

    La FNASEPH attend d’autres réponses concrètes sur ses propositions et en particulier des engagements fermes sur le devenir des AVS ainsi que sur la mise en oeuvre des projets de vie des jeunes handicapés dans toute leur dimension scolaire sociale et professionnelle.
    Elle prend acte, d’une volonté de concertation et se félicite de proposition de la promesse de création dans un avenir proche d’un véritable métier d’accompagnement

  • Les propositions contenues dans la plate-forme de la FNASEPH :
    - harmonisation des procédures et des pratiques
    - véritable accès à l’enseignement et à la formation professionnelle pour tous
    - véritable égalité des chances devant l’emploi
    - mise en place d’un accompagnement pérenne et de qualité
    L’ensemble de ces propositions est téléchargeable sur http://www.fnaseph

dimanche 20 mai 2012

Faire de l'école un lieu d'intégration de tous les enfants



C'est noté monsieur le Président. Nous attendons vos actions dans ce sens afin que tous les enfants de la République soient accueillis à l'école, y compris tous les enfants porteur d'un handicap !

Bien qu'on enregistre une augmentation de 60 % des enfants handicapés scolarisés depuis la loi de 2005, il reste encore un très grand nombre d'enfants handicapés non scolarisés en milieu normal, scolarisés à temps très partiel seulement (quelques heures dans la semaine) et dans des mauvaises conditions ou pas du tout scolarisé.



Rythmes scolaires

Les médias commencent à évoquer doucement le projet futur de réforme des rythmes scolaires. Faut il envoyer nos enfants de primaire à l'école le samedi ou le mercredi ? Du coup tout le monde se penche à nouveau sur les rythmes scolaires.

Qu'en pensez-vous ?

Est-ce un problème de contenu de programme trop large, d'horaire de classe quotidien trop lourd, de nombre de jours de classe dans la semaine, de vacances trop longues ??

Pour ma part, je n'ai pas encore d'avis tranché sur la question de l'école le mercredi et le samedi. Je pense quand même que la coupure du mercredi permet aux enfants de souffler et de faire des loisirs et du sport. Le samedi libre permet d'être plus avec sa famille.

D'un autre côté les journées de classe sont chargées. Quand on voit les cartables de nos enfants pour une journée, on est effrayé. Il serait donc bien d'alléger un peu chaque journée et que les enfants de primaire aillent à l'école le mercredi matin. Ca permettrait de retirer une heure d'école chaque jour. Mais cela complique aussi la vie des mamans qui travaillent. Qui va aller chercher les enfants à l'école le mercredi à midi ? La plupart des parents qui travaillent déposent leur enfant au centre de loisirs le matin et le récupère en fin de journée.

Pour les rythmes de l'enfant c'est mieux. Mais alors ca pose des problèmes d'organisation pour les parents qui devront faire garder leur enfant 1 heure de plus chaque soir... pas simple.

Il y a au moins un point sur lequel je suis sûre de moi  : les vacances d'été sont trop longues, beaucoup trop longues ! A partir de juin ils vont encore à l'école mais ne font plus rien ou pas grand chose, puis passent deux mois d'été en vacances. Deux mois, c'est long, très long. Nous ne sommes plus à l'époque où ces vacances d'été avaient été instaurées pour que les enfants des campagnes aillent aider leurs parents aux travaux des champs.

Nous savons tous que le premier mois, ils sont ravis de se reposer mais qu'ensuite ils s'ennuient et mis à part les parents salariés de l'Education Nationale, aucun parent n'a deux mois de vacances d'été. On a déjà du mal à trouver le budget pour partir deux semaines en vacances, le reste du temps les parents et les enfants restent à la maison. Sans compter ceux qui n'ont pas du tout les moyens de partir et restent à la maison pendant toutes les vacances. Deux mois à la maison... c'est long... Alors comment les occuper pendant deux mois ?? Si c'est pour les caser du matin au soir au centre de loisirs municipal pendant deux mois, autant qu'ils soient en vacances juste 5 semaines. et le reste du temps à l'école.

Moi je verrais bien une fin d'année scolaire mi juillet pour une reprise le 20 août. Ce qui permettrait d'alléger sérieusement les journées de classe et la classe le mercredi matin.

Il faut aussi s'interroger sur le contenu de ses heures de cours, sur le programme et les méthodes pédagogique et l'organisation du temps de présence des enseignants à l'école. Pourquoi les enseignants partent en vacances en même temps que les enfants ? Une grande partie du temps de vacances pourrait être utilisé pour des formations, des temps de réunion de réflexion au sein de l'école pour organiser l'année scolaire.

Pourquoi les enseignants ne font leur rentrée que la veille de la rentrée ? Ne serait il pas utile qu'ils rentrent une semaine avant la rentrée afin de préparer l'année scolaire ?

En France, l'horaire de cours annuel au sein de l’école primaire s'élève à 864 heures, contre 798 heures en Angleterre, 564 en Allemagne et 569 en Finlande.

 Qu'apprennent de plus les petits français par rapport aux petits finlandais pendant les 295 heures de cours en supplément ?







samedi 19 mai 2012

Et si on allait manger une glace ?

Sortie glace avec mes deux mini loups. C'est drôle comme ils se préparent vite quand on leur annonce qu'on sort manger une glace.... les matins de classe, je dois répéter plusieurs fois avec fermeté qu'il faut qu'ils se dépêchent... mais là j'ai à peine murmuré une fois "Et si on allait manger une glace ?" et en moins de 30 secondes, j"ai vu mes deux mini loups foncer à l'étage chercher un pull, enfiler les chaussettes et les chaussures. Record battu. Je ne vais tout de même pas promettre une glace tous les matins !







MC au Festival de cannes en 1995

Cette semaine de Festival de Cannes me rappelle des bons souvenirs, ma montée des marches en 1995 ! sisisi..... cette année là j'ai participé au Festival de Cannes, non pas en star du cinéma mais en chef de projet du premier web sur le Festival de Cannes !!! Un projet dont j'avais eu l'idée pour l'entreprise pour laquelle j'étais responsable de la communication. J'étais sur place pendant tout le Festival au sein du marché du film, j'avais négocié sur place avec le photographe officiel des stars d'avoir chaque jour une photo de star en exclu ! Quelle belle époque. Chaque soir j'ai foulé le tapis rouge et monté les marches pour aller aux projections officielles.... j'ai vu sans la grande salle du palais Jefferson à Paris, Carrington, Land and Freedom, la cité des enfants perdus, Usual Suspects et le fameux Underground d'Emir Kusturica qui a obtenu la Palme d’or en 1995.

Et comme je ne savais pas que j'aurai la possibilité d'assister aux projections officielles je n'avais mis que des jeans dans ma valise. J'ai du faire les boutiques de Cannes pour me trouver rapidement une jupe longe noire, des escarpins et une blouse noire.

Et bien je vous confirme, quand on monte les marches de Cannes, on devient une autre femme.

L'époque n'était pas encore aux blogs et téléphones portables pour prendre des photos en toute situation, et les publier dans la seconde, résultat je n'ai pas de photo mais j'ai encore mon badge officiel et des souvenirs plein la tête !

Juste pour vous mettre dans l'ambiance, imaginez ... vous êtes là.... en train de monter les marches .....




Pétition : où sont les femmes réalisatrice ?

J'en profite pour relayer la pétition : "Cannes Film Festival: Where Are The Women Directors? "

Pour l'édition 2012, comme en 2010, il n'y a AUCUN FILM RÉALISÉ PAR DES FEMMES en compétition, et durant les 64 années d'existence du Festival, une seule femme - Jane Campion - a reçu la Palme D'Or. Alors oui on se le demande : Où sont les femmes réalisatrices ???



vendredi 18 mai 2012

Marre du tout thérapeutique


Pour se moquer des maniaques de la tout thérapie : dauphin thérapie, équithérapie etc... cette agaçante manie de vouloir que tout soit thérapeutique, nous avions créé cette plaque en 2003 lors de l'arrivée dans la famille de Utys notre adorable Cavalier King Charles.





2003 : apprentissage de Valentin pour lui apprendre à caresser Utys



Faire du cheval ou du poney pour un enfant handicapé n'est pas une thérapie. C'est un loisirs comme pour tous les enfants, cela lui procure du plaisir, de la confiance en soit et améliore la motricité.

Au sein de l’assoc Autisme Vienne nous avons organisé pendant plusieurs années une activité de poney pour les petits, tous les mercredi matin au sein d’un club d’équitation pour une dizaine d’enfants, répartis en deux groupes. Chaque enfant était accompagné d’un adulte bénévole. Les enfants sortaient les poneys du boxe, les brossaient, aidaient à les équiper, suivi d'une promenade en forêt ou de travail dans le manège. Cette activité n’était pas du tout réservée aux enfants de bon niveau. Au début les enfants avaient du mal à s’approcher du poney, il fallait guider leurs gestes et au fil des mois ils les brossaient tout seul, montaient dessus avec facilité pour faire de belles ballades en forêt avec beaucoup de plaisir et certains même faisaient du galop dans le manège.

C’est une activité formidable pour les enfants autistes, mais c’est avant tout un loisirs et comme tous les loisirs cela fait du bien aux enfants, qu'ils soient handicapés ou pas.


Quelques souvenirs de l'activité de Poney organisée par Autisme Vienne (photos prises en 2003)














J'en profite pour remercier chaleureusement Georges du centre équestre l'Eperon de Naintré qui nous a accueilli si gentillement pendant toutes ces années et les bénévoles qui ont donné leur temps et leur bonne humeur pour accompagner nos enfants.



Des AVS pour accompagner à l'école les enfants handicapés

Tous les parents d'enfants handicapés espèrent que le nouveau gouvernement créera enfin un vrai statut de professionnels pour les auxiliaires de vie scolaire, avec des formations dignes de ce nom, un contrat de travail normal et un salaire décent. Un vrai métier en somme ! Car accompagner les enfants handicapés à l'école, c'est un vrai métier.

On ne peut pas continuer d'accepter que l'Education Nationale recrute des AVS sous des contrats précaires et mal payés et les place dans leur poste après juste quelques heures de formation généraliste dans le meilleurs des cas. C'est le premier jour de classe qu'elle découvre l'enfant qu'elles vont accompagner pendant toute l'année scolaire, sans avoir rencontré les parents avant afin qu'ils puissent leur parler de leur enfant et sans rien connaître du handicap dont souffre l'enfant.

Et après plusieurs années d'expérience professionnelle, quand les AVS maîtrisent enfin leur métier qu'elles adorent, l'Education Nationale, leur annonce que le contrat se termine et qu'elles doivent aller s'inscrire à Pôle emploi, souvent même en pleine année scolaire laissant l'enfant sans accompagnement.

Ce que les AVS et les parents veulent :

 + d'AVS afin que tous les enfants ayant une notification de la CDAPH obtiennent réellement une AVS,

Des AVS formées à leur futur métier et aux divers handicaps et une formation diplômante.

Des vrais contrats de travail en CDI et non pas des contrats précaires qui s'arrêtent après quelques années ou en pleine année scolaire.

Un salaire décent.


Nous lançons un appel à Marie-Arlette Carlotti, nouvelle ministre déléguée chargée des Personnes handicapées.

A lire également :

L'article du 29 mars 2012 sur le web "Humeur et fureur des précaires EVS-AVS"
Des mesures urgentes pour les AVS à la rentrée scolaire 2012 par François Hollande dès son élection à la fonction de président de la république
et la réponse de François Hollande.


François Hollande répond à la FNASEPH (29 mars 2012)







mercredi 16 mai 2012

Comment les autistes nous voient

Article de Psychologies.com

À l’heure où la psychanalyse est à nouveau remise en cause dans la prise en charge de l’autisme, nous avons voulu nous éloigner de la polémique pour nous rapprocher des personnes touchées. Que ressentent-elles ? Comment perçoivent-elles le monde qui les entoure ? Voyage dans une autre dimension.

Ce sont d’étranges bébés. Comme leurs yeux nous fuient, nous nous demandons s’ils nous voient ; parce qu’ils battent des bras frénétiquement, ils sont souvent pris pour des « débiles ». Et le nom du trouble dont ils sont affectés devient une injure ricanante, « espèce d’autiste », qui poigne le cœur de centaines de milliers de parents. En France, cinq mille à huit mille enfants naissent chaque année avec un trouble envahissant du développement, autisme ou apparenté. Ils montreront, quelques mois plus tard, une autre façon d’être au monde, l’autisme se caractérisant par son extrême diversité. Certains enfants parleront ; d’autres, non. Certains souffriront d’un handicap mental ; d’autres, non. Tous ont en eux la capacité de s’ouvrir à notre monde si nous les aidons à se sentir mieux parmi nous.

Ils ne distinguent pas la voix humaine des autres sons

La singularité de la personne atteinte d’autisme commence par une façon différente de voir, d’entendre et de ressentir la réalité. « Pour des raisons génétiques, le cerveau du bébé ne parvient pas à traiter correctement les données sensorielles qui lui sont transmises par les yeux, l’ouïe, le toucher, expose Monica Zilbovicius, psychiatre, directrice de recherche à l’Inserm. Les recherches en neurosciences ont mis en évidence des connexions synaptiques altérées et des flux sanguins diminués dans les régions concernées, les lobes temporaux supérieurs. » Il s’ensuit un trouble des perceptions qui peut amener l’enfant à confondre par exemple un doigt levé et un crayon. Au niveau auditif, la voix humaine ne se distingue pas des autres sons : ainsi le bébé ne réagit pas à son nom et on est tenté de le croire malentendant alors qu’il sursaute au passage d’une voiture dans la rue. Cette confusion sensorielle se rencontre aussi au niveau tactile : « Lilou, 2 ans, fuyait les matières douces comme le velours qui semblait la brûler, raconte sa maman , alors qu’elle aimait caresser l’éponge grattante pour la vaisselle. »

Lire tout le dossier



Nouveau gouvernement : Marie-Arlette Carlotti chargée du handicap

carlotti conseil régional.jpg
Marie-Arlette Carlotti
Elle aura été attendu toute la journée cette liste des 34 ministres du gouvernement Ayrault. A mes yeux les deux seuls points positifs sont la parité hommes/femmes et la jeunesse des ministres, sept ministres ont moins de quarante ans.  C'est  bien.

Comme le souligne le Journal Le Monde, sur les 34 membres du Gouvernement, 31 n'ont jamais exercé de responsabilités ministérielles. Le premier ministre est également dans ce cas, et le président de la République aussi. C'est donc essentiellement un gouvernement de novices.

Ensuite j'aurais beaucoup de commentaires à faire, mais je les garde pour moi. Mais en tant que parent d'un enfant handicapé bien évidemment mon attention se porte sur les postes de ministre des affaires sociales et de la santé Marisol Touraine et la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti. Je suis tout de même déçue qu'à ce poste ait été nommée une femme qui n'a pas du tout d'expérience dans l'univers du handicap.... Etant donné son parcours, je l'aurais plutôt vue au droit des femmes. Espérons qu'elle saura nous écouter et comprendre nos attentes car elles sont nombreuses.

Voir la liste complète des membres du gouvernement Ayrault

 "Législatives : tout ministre battu quittera le gouvernement" : c'est l'annonce du Premier Ministre, une annonce qui me surprend  car le nouveau président avait pourtant annoncé qu'il était contre le cumul des mandats et que ses ministres ne devraient être QUE Ministre. Alors dans ce cas, ils ne doivent même pas poser leur candidature aux Législatives ! Ca commence mal...

Autre étonnement : la création d'un Ministère du Redressement productif ... François Hollande en a beaucoup parlé dans sa campagne "Je fais de la jeunesse la première priorité, et du redressement productif, la première exigence.".Le redressement productif a maintenant son Ministre, Arnaud Montebourg. En 1981 on avait eu droit à un ministre du temps libre, en 2012 c'est le redressement productif qui est à l'ordre du jour. La crise est passée par là. Mais quel sera son rôle exact ?

En savoir plus sur Marie-Arlette Carlotti :

http://www.faire-face.fr/archive/2012/05/17/marie-arlette-carlotti-ministre-deleguee-aux-personnes-handi.html